Les festivals de musique inspirent notre futur européen

Boris Vedel

Boris Vedel est le directeur général du Printemps de Bourges, premier festival de création, de découverte et d’émergence pour les musiques actuelles. Après une longue expérience dans la production phonographique, il rejoint Gérard Pont et Gérard Lacroix au sein de Morgane Groupe, producteur indépendant de festivals et de programmes audiovisuels.

L’Europe est un délicieux vertige, humain, politique, géographique, économique, culturel. En abolissant les frontières, en réunissant des nations millénaires bien souvent bâties dans la violence et la haine de l’autre, l’Europe est sans aucun doute le rêve politique moderne le plus ambitieux jamais imaginé. Aussi, ne faut-il pas s’étonner que la pérennité de ce projet surhumain bien souvent affronte nos vicissitudes humaines !

Dans le capharnaüm actuel qui entendons-nous autres que les politiques et les économistes ? Ils sont légions à crier au plus fort sans bien souvent prendre la peine d’écouter. Nationalistes, populistes, souverainistes, fédéralistes, unionistes… les arguments des uns s’échouent sur la surdité des autres. Quel ennui et quelle frustration ! Nous pourrions en rire, comme toujours, mais les catastrophes anglaises, italiennes, hongroises, sont là pour rappeler que l’heure est grave.

Il y a désormais urgence avant qu’un autre Pyrrhus ne remporte les élections européennes, elles sont imminentes.

A l’heure où certains d’entre nous s’interrogent et s’inquiètent, voire succombent aux dealers de peur, il faut aussi comprendre combien il est aujourd’hui facile de perdre pied dans un monde toujours plus vaste, plus complexe. L’idéal européen inventé par ceux qui avaient connu le pire et rêvaient de paix n’est plus. C’est un fait, il doit être refondé par cette nouvelle génération de femmes et d’hommes qui vivent désormais d’autres réalités et aspirent à d’autres rêves.

Et puisque les politiques ne convainquent plus d’autres hérauts sont attendus !

A ce titre, les festivals de musique ont un rôle unique et précieux. Toujours plus importants dans l’espace culturel et l’attention des publics, ils sont moteurs dans la construction d’un nouvel idéal communautaire. Petites nations à taille humaine, ils sont les ingénieux laboratoires de nos vies futures : écologie, technologies, droits culturels, développement durable et territorial, cohésion sociale, éducation… Les festivals de musique créent et recréent des univers de vie et sont de fantastiques sources d’inspiration pour mieux imaginer notre société future. 

En consacrant sa programmation et son Exclamation ! – notre cycle de rencontres musique & société – à l’Europe et aux européens, le Printemps de Bourges veut contribuer à cette réécriture collective du projet européen et rappeler l’espoir originel qu’il porte en lui. Celle de vivre dans un monde libre et solidaire au sein d’une union de nations démocratiques. Un monde imparfait, sans doute, mais il n’appartient qu’à nous de l’améliorer en dialoguant et surtout en votant. L’Europe est notre communauté d’avenir(s), nous sommes l’Europe.