EUROCKÉENNES, OU COMMENT J’AI ARRÊTÉ LES MOCASSINS